Formations initiale

Structure de lA FORMATION

Il existe actuellement des groupes de formation à Bordeaux, Genève, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Saint Brieuc, Strasbourg, Toulouse, Vevey/Lausanne.

L’enseignement de l’EFAPO est donné en stages mensuels de 15 heures lors d’un week-end. Le stage commence le vendredi soir et se termine le dimanche soir. Il y a en outre un stage résidentiel de 5 jours en 1er cycle, et trois stages résidentiels de dix jours, en juillet, sur les 3 années du cycle 2. L’université de printemps réunit l’ensemble des étudiants de 2ème et 3ème cycle sur un week-end en mai à Paris, autour de la soutenance des mémoires professionnels des étudiants de 3ème cycle devant un jury. En ouverture et en clôture de l’Université de Printemps, trois conférences-débat autour d’un thème transversal aux psychothérapies avec des intervenants d’autres approches de la psychothérapie donnent lieu à des échanges didactiques.

Deux formateurs sont responsables d’un groupe défini, c’est-à-dire qu’ils en assument la continuité pédagogique et administrative pendant le deuxième cycle et le cycle professionnel. Les autres formateurs interviennent de manière plus ponctuelle. Paul Boyesen assure une part spécifique de l’enseignement dans tous les groupes.

LE PREMIER CYCLE

Le premier cycle de formation de l’EFAPO dure sept mois : les six premiers week-ends ont pour objet d’initier les étudiants aux méthodes de l’analyse psycho-organique et de la psychologie biodynamique et de leur permettre d’évaluer leurs propres motivations. Le stage de cinq jours en juillet, animé par le directeur de l’école, doit permettre aux étudiants de décider de continuer ou pas leur formation : au préalable ils signent leur contrat de première année de 2ème cycle. Il est possible ensuite aux étudiants admis de différer ou de suspendre leur contrat dans les dix jours qui suivent la réception de leur admission. De son côté, après ce stage, le COPER décide collectivement de l’admission définitive des candidats.
Le premier cycle de formation commence en principe en janvier et se termine au début du mois de juillet.
Il est possible d’intégrer le groupe pendant le premier cycle, mais le groupe est fermé dès le début du deuxième cycle.

LE DEUXIÈME CYCLE

Il dure trois années. Chaque année comprend dix week-ends (de septembre à juin) et un stage de 10 jours en juillet pour la 1ère et la 3ème année du cycle, en juillet ou en août pour la 2ème année, soit un total de 210 heures d’enseignement expérientiel et théorique.
Les étudiants signent avec l’école un contrat renouvelé chaque année. Ce 2ème cycle est marqué par la rédaction d’un mémoire personnel, montrant que l’étudiant a intégré le passage de son processus personnel à sa formation de psychopraticien. C’est aussi le début de sa pratique supervisée d’analyste psycho-organique.

LE SPÉCIALISATION DE L'EFAPO

Ces cursus sont optionnels. Ils comprennent, sauf cas particuliers indiqués plus loin, entre 120 et 250 heures de formation réparties sur un ou deux ans en stages de 1 à 5 jours. Les modalités d’entrée sont spécifiques à chacune des spécialisations. Ces spécialisations s’adressent à des psychothérapeutes et/ou praticiens de la psychothérapie en exercice.

Il existe huit cursus de spécialisation au choix des étudiants :

    • La formation à la psychopathologie clinique et appliquée.
    • La spécialisation en analyse psycho-organique axée essentiellement sur le processus thérapeutique dans un travail individuel.
    • La formation à la psychologie du développement et psychologie clinique de l’enfant et de l’adolescent.
    • La formation à la pratique de la psychothérapie de l’enfant et de l’adolescent.
    • La spécialisation en psychothérapie par la profondeur, axée principalement sur l’utilisation thérapeutique de la régression et des processus primaires dans le cadre d’un travail individuel ou en groupe. Cette spécialisation intègre des aspects spécifiques de l’approche organique, par le contact, le toucher et la végétothérapie biodynamique (avec parfois le support de massages biodynamiques). Elle permet de préciser la mise en scène de la mémoire du corps et l’accueil des manifestations de l’inconscient archaïque, organique, corporel et symbolique.
    • La formation à la psychothérapie de couple.
    • La formation à la dynamique de groupe qui permet de s’ouvrir à l’inconscient groupal, aux diverses formes de transfert, d’acquérir des outils spécifiques d’animation et de développer des capacités de psycho-thérapeutes de groupes.

Le cursus de la formation

(1 500 heures environ dont 300 heures d’enseignement de psychopathologie)

Pré-requis indispensable :

1-Processus personnel : La formation de l’EFAPO s’adresse à ceux qui ont accompli ou sont engagés dans une psychothérapie. Un travail sur soi tout au long de la formation est conseillé, avec un professionnel qui ne soit pas son formateur.

3 ans et plus
2-Niveau d’étude : Minimum requis : Bac+3 ou équivalents. Bac+3 et plus

PREMIER CYCLE : 8 stages de 15 heures (120 heures)

Télécharger le détail du programme

  • Un entretien avec un formateur est obligatoire pour entrer dans le cycle préparatoire.
  • 120 heures d’enseignement expérientiel et théorique dont 5 heures de psychopathologie.
7 mois

Session de sélection et d’évaluation

DEUXIEME CYCLE : 14 stages de 15 heures par ans (993 heures)

Télécharger le détail du programme 1ère Année

Télécharger le détail du programme 2ème Année

Télécharger le détail du programme 3ème Année

  • 630 heures d’enseignement expérientiel et théorique dont 235 heures de psychopathologie.
  • 92 heures de pratique psychothérapeutique supervisée (chaîne thérapeutique).
  • 96 heures de travaux appliqués et d’approfondissement en sous-groupes (groupes intimes).
  • Un entretien formatif et normatif en fin de 1ère année avec l’un des formateurs responsables de groupe.
  • En 3ème année : Après la soutenance d’un mémoire personnel, débuts de pratique supervisée encadrée par la Charte de déontologie de l’EFAPO et les formateurs responsables de groupe.
  • 100 heures de rédaction et suivi de mémoire personnel.
  • 75 heures de production de synthèses théoriques.
  • 147 heures de stage en institution, optionnel et renouvelable.
  • 10 heures de suivi de stage en institution.
  • 10 heures de rapport de stage.
3 ans

TROISIÈME CYCLE : 7 stages de 15 heures (295 heures à 458 heures)

Télécharger le détail du programme

  • 105 heures de travail théorique et pratique (dont 50 heures de pratique supervisée incluses dans l’horaire des stages).
  • 160 heures de rédaction et suivi de mémoire professionnel. Soutenance du mémoire et validation par un jury comprenant des professionnels extérieurs à l’école.
  • 60 heures d’approfondissement en psychopathologie.
  • 15 heures de conférences-débats avec des intervenants extérieurs en psychopathologie et soutenance des mémoires professionnels devant jury.
  • 147 heures de stage en institution (optionnel).
  • 20 heures de suivi et de rapport de stage (optionnel).
1 an

300 heures de pratique et 150 heures de supervision dont deux tiers dans le cadre de la Charte de l’EFAPO sont requises, selon les critères de l’EAP pour l’obtention du certificat de base ouvrant l’accès au CEP (Certification Européenne de l’Association Européenne de Psychothérapie).

CYCLES DE SPECIALISATION : sur 2 ans (180 à 250h environ)

Télécharger le détail du programme

Formation à la psychopathologie clinique et appliquée (200h / 2 ans).

  • Assistanat en groupe de formation (250h / 1 an).
  • Spécialisation en Analyse Psycho-Organique (108h / 1 an 1/2 : 60h de psychopathologie et 60h de supervision).
  • Formation à la psychologie du développement et psychologie clinique de l’enfant et de l’adolescent (80h / 1 an : 20h de psychopathologie et 30h de supervision).
  • Formation à la psychothérapie de l’enfant et de l’adolescent (80h / 1 an dont 30h de supervision).
  • Spécialisation en psychothérapie par la profondeur, travail organique, toucher, massage et régression positive (120h / 1an 1/2 dont 60h de supervision ).
  • Formation à la psychothérapie de couple (120h / 1an 1/2 dont 60 h de supervision).
  • Formation à la dynamique de groupe (108h / 1 an).
2 ans

PROGRAMME DE L'ENSEIGNEMENT

L’enseignement de l’EFAPO inclut, quel que soit le cycle, trois modes d’apprentissage :

  • Le travail expérientiel. Il permet d’apprendre en ressentant corporellement, énergétiquement et émotionnellement. Cette approche donne aux analystes psycho-organiques débutants une assurance qui vient de l’intérieur et leur permet d’être plus justes dans leurs gestes ou interventions auprès de leurs premiers clients.
  • La théorie. Les formateurs font des exposés théoriques, indiquent les livres ou articles qui correspondent à leurs thèmes. Ils utilisent les feed-backs des expérientiels pour intervenir didactiquement en reliant le savoir théorique à l’expérience vécue. Les synthèses de stage effectuées par les étudiants et supervisées par les formateurs rendent compte de l’intégration du travail théorique et pratique.
  • Les travaux pratiques. Tout au long de la formation, les étudiants sont mis en situation de pratiquer la psychothérapie à l’intérieur du groupe de formation. Les supervisions ponctuent régulièrement ces travaux. Lors du cycle professionnel, il est possible pour les étudiants qui le souhaitent d’effectuer des stages en institution psychiatrique ou auprès de personnes en grandes difficultés psychiques ou sociales (adultes ou enfants).

Les certifications

L’école ne délivre pas de diplôme universitaire ou d’État. Par contre, elle est habilitée à délivrer le Certificat Européen de Psychothérapie (CEP) selon les critères européens définis par l’EAP. Elle est aussi membre de la FF2P (Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse)1 qui est l’organisation nationale de représentation (NAO) de l’EAP. L’école adhère à la déontologie de ces deux organisations professionnelles.
L’EFAPO est un établissement privé d’enseignement supérieur libre.

L’école délivre un certificat de formation en analyse psycho-organique qui atteste de la participation à l’ensemble de la formation de base, du respect des critères de formation pour l’obtention du CEP (Certificat Européen de Psychothérapie), accompagnée d’une attestation de 300 heures d’enseignement à la psychopathologie, réparti dans les 3 cycles. Elle délivre également un certificat de spécialisation pour chaque spécialisation effectuée.

Notre méthode, l’analyse psycho-organique, est reconnue comme méthode accréditante pour le certificat européen (EWAO) et notre école est reconnue comme Institut Européen de Formation à la Psychothérapie (EAPTI), En conséquence notre école est habilitée à présenter les analystes psycho-organique certifiés et candidats à l’obtention du CEP, sur dossier constitué par le praticien certifié, en coopération avec la FF2P1.

Les étudiants voulant exercer en Suisse devront satisfaire aux critères émis par la Charte suisse pour la psychothérapie, dont EFAPO est membre agréé.

Notamment :
Avoir une expérience sur soi acquise dans la méthode thérapeutique choisie un minimum de 300 séances dont 100 en individuelle au minimum. Les séances individuelles durent au moins 50 minutes, les séances de groupe 90 minutes.
Avoir fait 250 séances de supervision en rapport avec les psychothérapies menées dans le cadre de la formation dont au moins 100 séances individuelles avec deux superviseurs différents. Une séance individuelle dure 50 minutes au moins, une séance en groupe est de 90 minutes au moins.
Avoir traité dans son mémoire professionnel au moins 6 cas ayant fait l’objet d’une supervision et d’une réflexion continue.
Avoir accompli un stage clinique en rapport avec la psychothérapie d’au moins une année.

1 FF2P – 6 avenue du Maine, 75015 PARIS

Décret d’application de l’art.52 de la loi N°2004-806 du 9 août 2004 modifié par l’art.91 de la loi N°2009-879 du 21 juillet et des arrêtés 8 et 9 du 12 juin 2010 (extraits) * :

« L’usage du titre de psychothérapeute est réservé aux professionnels inscrits au registre national des psychothérapeutes.

Un décret en conseil d’état précise les modalités d’application du présent article et les conditions de formation théorique et pratique en psychopathologie clinique que doivent remplir les professionnels souhaitant s’inscrire au registre national des psychothérapeutes. Il définit les conditions dans lesquelles les ministres chargés de la santé et de l’enseignement supérieur agréent les établissements autorisés à délivrer cette formation.
L’accès à cette formation est réservé aux titulaires d’un diplôme de niveau doctorat donnant le droit d’exercer la médecine en France ou d’un diplôme de niveau master dont la spécialité ou la mention est la psychologie ou la psychanalyse.

Le décret en conseil d’état précise également les dispositions transitoires dont peuvent bénéficier les professionnels justifiant d’au moins cinq ans de pratique de la psychothérapie à la date de publication du décret. »

L’exercice de la psychothérapie reste libre mais les conditions de formation nommées dans le quatrième alinéa limite le titre de psychothérapeute aux seuls psychiatres.

Les médecins, les psychologues, les psychanalystes devront acquérir une formation complémentaire en psychopathologie (entre 200 et 400h) et deux mois de stage en institution.
Les psychothérapeutes exerçant depuis plus de 5 ans au mois de juin 2010 devaient s’inscrire aux listes départementales du répertoire ADELI.
(Automatisation Des Listes) des professionnels de santé.

Ils ont du au préalable envoyer un dossier (cf http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/repertoire-adeli.html) à l’Agence Régionale de la Santé avant juin 2012 et passer devant une commission d’évaluation régionale afin de garder leur titre.

Les futurs praticiens de la psychothérapie auront le choix : soit s’intituler du titre de leur méthode, par exemple « Analyste psycho-organique » soit porter le titre défini par leurs associations professionnelles, en attendant que le processus de législation du titre de psychothérapeute reprenne : « psychopraticien » est le terme actuellement retenu par les organisations professionnelles.

* Pour consulter l’ensemble des textes de décret et de ses arrêtés, veuillez consulter les sites de Legifrance.gouv.fr et des associations professionnelles concernées par le processus de législation du titre de psychothérapeute : SOFRAPSY, FF2P, SNPPsy , AFFOP, Psy en mouvement.

Nos critères de formation sont ceux d’un Institut Européen de Formation
à la Psychothérapie ( EAPTI) agréé par l’EAP.

L’EAP se base sur la seule définition légale de la psychothérapie en Europe actuellement qui place la psychothérapie complètement en dehors du champ médical et des études de psychologie. Cette loi a été votée à Vienne, en Autriche, le pays de Sigmund Freud, le père de la psychanalyse.

Loi relative à la psychothérapie, loi fédérale autrichienne du 7 juin 1990 :

Définition de la profession : « l’exercice de la psychothérapie, au sens défini par la présente loi fédérale, consiste en un traitement global réfléchi et s’inscrivant dans une stratégie planifiée. Cette compétence s’acquiert dans le cadre d’une formation générale et d’une formation spécifique. La psychothérapie traite des troubles du comportement et des états de souffrance d’origine tant psycho-sociale que psycho-somatique et ce à l’aide de méthodes thérapeutiques scientifiquement validées dans le cadre d’une interaction entre une ou plusieurs personnes traitées et un ou plusieurs psychothérapeutes. L’objectif est d’atténuer ou de supprimer les symptômes existants, de transformer les attitudes et comportements perturbés et de favoriser la maturation, le développement et la santé de la personne traitée. L’exercice indépendant de la psychothérapie implique une pratique responsable et autonome des activités décrites en chapitre 1, que ces pratiques soient exercées dans un cadre libéral ou dans un cadre d’un contrat de travail. »

Décrets

Nos critères de formation sont ceux d’un Institut Européen de Formation
à la Psychothérapie ( EAPTI) agréé par l’EAP.

L’EAP se base sur la seule définition légale de la psychothérapie en Europe actuellement qui place la psychothérapie complètement en dehors du champ médical et des études de psychologie. Cette loi a été votée à Vienne, en Autriche, le pays de Sigmund Freud, le père de la psychanalyse.

Loi relative à la psychothérapie, loi fédérale autrichienne du 7 juin 1990 :

Définition de la profession : « l’exercice de la psychothérapie, au sens défini par la présente loi fédérale, consiste en un traitement global réfléchi et s’inscrivant dans une stratégie planifiée. Cette compétence s’acquiert dans le cadre d’une formation générale et d’une formation spécifique. La psychothérapie traite des troubles du comportement et des états de souffrance d’origine tant psycho-sociale que psycho-somatique et ce à l’aide de méthodes thérapeutiques scientifiquement validées dans le cadre d’une interaction entre une ou plusieurs personnes traitées et un ou plusieurs psychothérapeutes. L’objectif est d’atténuer ou de supprimer les symptômes existants, de transformer les attitudes et comportements perturbés et de favoriser la maturation, le développement et la santé de la personne traitée. L’exercice indépendant de la psychothérapie implique une pratique responsable et autonome des activités décrites en chapitre 1, que ces pratiques soient exercées dans un cadre libéral ou dans un cadre d’un contrat de travail. »

* Pour consulter l’ensemble des textes de décret et de ses arrêtés, veuillez consulter les sites de Legifrance.gouv.fr et des associations professionnelles concernées par le processus de législation du titre de psychothérapeute : SOFRAPSY, FF2P, SNPPsy, AFFOP, Psy en mouvement.

Décret d’application de l’art.52 de la loi N°2004-806 du 9 août 2004 modifié par l’art.91 de la loi N°2009-879 du 21 juillet et des arrêtés 8 et 9 du 12 juin 2010 (extraits) * :

« L’usage du titre de psychothérapeute est réservé aux professionnels inscrits au registre national des psychothérapeutes.

Un décret en conseil d’état précise les modalités d’application du présent article et les conditions de formation théorique et pratique en psychopathologie clinique que doivent remplir les professionnels souhaitant s’inscrire au registre national des psychothérapeutes. Il définit les conditions dans lesquelles les ministres chargés de la santé et de l’enseignement supérieur agréent les établissements autorisés à délivrer cette formation.
L’accès à cette formation est réservé aux titulaires d’un diplôme de niveau doctorat donnant le droit d’exercer la médecine en France ou d’un diplôme de niveau master dont la spécialité ou la mention est la psychologie ou la psychanalyse.…
Le décret en conseil d’état précise également les dispositions transitoires dont peuvent bénéficier les professionnels justifiant d’au moins cinq ans de pratique de la psychothérapie à la date de publication du décret. »

L’exercice de la psychothérapie reste libre mais les conditions de formation nommées dans le quatrième alinéa limite le titre de psychothérapeute aux seuls psychiatres.
– Les médecins, les psychologues, les psychanalystes devront acquérir une formation complémentaire en psychopathologie (entre 200 et 400 h).
– Les psychothérapeutes exerçant depuis plus de 5 ans au mois de juin 2010 devront s’inscrire aux listes départementales du répertoire ADELI (Automatisation Des Listes) des professionnels de santé, du social et des psychologues.
Ils doivent au préalable envoyer un dossier (cf http://www.sante-jeunesse-sports .gouv.fr/repertoire-adeli.html) à l’Agence Régionale de la Santé et passer devant une commission d’évaluation régionale afin de garder leur titre.
– Les futurs praticiens de la psychothérapie auront le choix : soit s’intituler du titre de leur méthode, par exemple « Analyste Psycho-Organique » soit porter le titre défini par leurs associations professionnelles, en attendant que le processus de législation du titre de psychothérapeute reprenne : « psychopraticien » est le terme actuellement retenu par les organisations professionnelles.